THEÂTRE – L’EVANGILE SELON PAULO – CENTRE D’AFFAIRES ET DE RENCONTRES – 25110 BAUME LES DAMES

Posted by fpianistele-roux on juin 12, 2019 CONCERTS | | No comments

L’EVANGILE SELON PAULO

                                                                     de François LE ROUX

Pièce en 2 actes

Par la Compagnie Corps à Cœurs (DAMGAN – MORBIHAN)

Avec : Ségolène POINT et François LE ROUX

Mise en scène de : Ségolène POINT et François LE ROUX

Après plus de 160 représentations dans toute la France, en tournée depuis plus de 4 ans,   à l’affiche à Paris en 2014-2015 et de nouveau en 2016, un succès  auprès du public conquis durant le Festival Off d’Avignon 2015 et le 18ème Festival de Théâtre de St André en juillet 2018, voici L’EVANGILE SELON PAULO pièce en 2 actes, dans une mise en scène débridée et sarcastique.

Ségolène POINT a reçu pour sa prestation dans L’EVANGILE SELON PAULO le prix de la MEILLEURE INTERPRETE FEMININE lors du 18ème Festival de Théâtre de St André en juillet 2018.

L’EVANGILE SELON PAULO : 1h20 de surprises et de rires !

Synopsis

« 7 heures du matin: Paulo réclame son premier verre à la patronne du café situé en face de l’église , Marie-Madeleine.

 Paulo, philosophe libertaire, mécréant endurci et  buveur invétéré, franchira à contre cœur les portes de l’église, pressé  de découvrir la nouvelle paroissienne, Bérengère, une dévote allumée.

La rencontre insolite entre Paulo  et  Bérengère va donner lieu à un échange verbal haut en couleur et à des situations cocasses.

Le décor dépouillé donne à la mise en scène une force particulière et souligne le comique des situations burlesques et des dialogues entre argumentation rigoureuse et incohérence totale. 

Langage, chants, danses  et caricatures remettent en cause les religions, ses dogmes et ses errances, la bienséance et les certitudes  bourgeoises d’une société dénuée de scrupules et d’humanité.

Ségolène Point et François Le Roux, en interprétant avec talent ces deux personnages hors du commun, nous conduisent de rire en surprise vers le bouleversement final qui marque l’apogée de cette comédie percutante qui interpelle, bouscule et captive. »